Blog

Marrakech et Nature

Catégories Non classifié(e)Tags

Le Maroc poursuit sa quête de diversification économique. Ainsi la recherche de nouveaux débouchés pour les plantes aromatiques. Après la Turquie, le royaume chérifien arrive en seconde position quant au nombre d’espèces existantes : 5 000 ! Excusez du peu.

Cette culture apporte déjà 500 000 heures de travail, sans compter celles nécessaires à entretenir les carrés aromatiques présents dans de nombreuses villas et maisons !

Les efforts iront dans deux directions : augmenter les surfaces cultivées et mettre l’accent sur la transformation sur place des plantes. Aujourd’hui, l’immense majorité des récoltes est exportée telle quelle.